L'OEP EN DEUX MOTS

L’Observatoire de l’éthique publique entend rassembler des acteurs publics et des chercheurs afin de contribuer aux progrès de la transparence et de la déontologie, aussi bien dans le champ de la connaissance scientifique que dans le domaine des pratiques politiques.Il se veut ainsi une force de recherche, de proposition, de conseil et de sensibilisation.

0
chercheurs
0
parlementaires
  • null

    Force de recherche

    En fédérant un réseau de chercheurs de différents horizons disciplinaires et géographiques afin de faire progresser la connaissance critique en matière de transparence et de déontologie de la vie publique

    • Organisation d’évènements scientifiques (colloques, journées d’études, séminaires) sur les questions de transparence et de déontologie ;
    • Publication d’ouvrages scientifiques et d’essais et de notes d’analyses conjoncturelles ;
  • null

    Force de proposition

    En avançant des pistes d’amélioration de la législation et de la réglementation françaises relatives à la transparence et la déontologie de la vie publique (Axe 2 – produire des idées nouvelles à destination des pouvoirs publics).Rédaction de rapports portant sur la transparence et la déontologie de la vie publique ;

    • Dépôt de propositions de lois et d’amendements portant sur la transparence et la déontologie de la vie publique par les parlementaires de l’Observatoire.
    • Questions au Gouvernement. En concertation avec les responsables scientifiques de son pôle, un parlementaire pourra réfléchir aux questions à poser au Gouvernement (questions écrites, orales ou budgétaires).
  • null

    Force de conseil

    Auprès des pouvoirs publics et des médias

    • L’Observatoire de l’éthique publique et ses membres pourront être consultés par les pouvoirs publics ;
    • Les médias pourront également solliciter les membres de notre équipe scientifique ou parlementaire pour obtenir toute précision et renseignement technique sur les questions de transparence et de déontologie de la vie publique.
  • null

    Force de sensibilisation

    En éclairant les pouvoirs publics, les citoyens et la doctrine universitaire aux questions relatives à la transparence et la déontologie de la vie publique, dans le cadre de la philosophie de la transparence tranquille et constructive

    • Tribunes des membres de l’équipe dans la presse ;
    • Actions de sensibilisation des citoyens (ex : conférences dans des lycées et des universités) ;

L'ÉQUIPE DIRIGEANTE

René Dosière
René Dosière

Président

Ancien membre du parti socialiste et membre honoraire du Parlement, René Dosière est le président de l’Observatoire de l’éthique publique depuis janvier 2018. Il est connu pour son travail de contrôle parlementaire du train de vie des pouvoirs publics et plus particulièrement de la présidence de la République.

Johanne Saison
Johanne Saison

Vice-présidente universitaire

Professeur des universités à l’Université de Lille, Référent déontologue de l’Université de Lille.
Ses thèmes de recherche portent sur le droit de la santé, et plus particulièrement sur le service public de santé, sur les droits des patients et les régimes de responsabilité des acteurs de santé. Elle travaille également sur les problématiques de transparence dans le champ sanitaire. Elle a publié plusieurs articles sur les transformations de l’office du juge administratif et s’intéresse aux relations qu’il entretient avec l’administration active.

Laurianne Rossi
Laurianne Rossi

Vice-présidente parlementaire

Députée (LaREM) des Hauts-de-Seine (Bagneux, Malakoff, Montrouge) depuis 2017, Laurianne Rossi est également Questeure de l’Assemblée nationale et membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire.

Diplômée en sciences politiques et droit public (IEP d’Aix-en-Provence et Université Paris 1-Sorbonne), Laurianne Rossi est particulièrement impliquée sur les questions institutionnelles ainsi que sur les enjeux de mobilité, d’égalité territoriale et de politique de la ville. Cadre d’entreprise jusqu’à son élection, Laurianne Rossi était référente départementale du mouvement En Marche! dans les Hauts-de-Seine de septembre 2016 à juin 2017, également membre de l’association Anticor et du Mouvement Européen.

Elle œuvre activement, en tant que Questeure et membre du Bureau de l’Assemblée nationale, en faveur d’une modernisation des institutions et des pratiques politiques, pour plus d’efficacité, de transparence et d’éthique.

Matthieu Caron
Matthieu Caron

Directeur général

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Cachan, Matthieu Caron est agrégé d’économie et maître de conférences en droit public.
Il est l’auteur d’une thèse intitulée « L’autonomie organisationnelle du Gouvernement. Recherche sur le droit gouvernemental de la Ve République » (LGDJ, 2015).
Constitutionnaliste, il consacre ses recherches au gouvernement de la Cité par les institutions, les hommes, les idées et les politiques.
Ses travaux portent spécialement sur le droit gouvernemental, la transparence et la déontologie des responsables publics mais également sur la construction d’une analyse juridique de l’économie.

Jean-François Kerléo
Jean-François Kerléo

Directeur scientifique

Jean-François Kerléo est professeur agrégé de droit public à l’Université d’Aix-Marseille. Il est l’auteur d’une thèse sur la transparence en droit (publié chez Mare et Martin en 2016) et a rédigé de nombreux articles sur la déontologie de la vie publique et le droit constitutionnel. À côté de ses multiples responsabilités universitaires telles que Directeur adjoint du Centre de droit Constitutionnel de Lyon 3, Directeur du Diplôme Universitaire Religion, liberté religieuse et laïcité et membre suppléant du Conseil national des Universités (section 02), il assure aujourd’hui la direction scientifique de l’Observatoire de l’éthique publique dont il est un des membres fondateurs.

Antoine Som

Secrétaire général

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégé d’économie et gestion et titulaire d’un diplôme d’études approfondies en droit de l’Union européenne et droit européen (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Antoine SOM est professeur de droit en classe préparatoire au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Rennes (département droit, économie, management) au Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux et membre depuis plusieurs années des jurys de différents concours de l’enseignement secondaire. Il a organisé avec ses étudiants de la promotion René Cassin le colloque L’éthique publique saisie par le droit. Début de combat ou fin de partie ?, le 30 mars 2018 au Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux.

Jean-Marie Massonnat
Jean-Marie Massonnat

Trésorier

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégé d’économie et gestion et titulaire d’un Master en gestion (évaluation stratégique des systèmes et des organisations ; Université Paris II Panthéon-Assas) et d’un Master en droit (droit européen ; Université Rennes I), Jean-Marie MASSONNAT est professeur de droit en classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Bessières de Paris. Il exerce à ce titre depuis plusieurs années des missions d’enseignement, de formation, d’édition et a été membre de différents jurys de concours de l’enseignement secondaire. Ses principaux centres d’intérêts et de travail concernent le droit, l’économie, la question du vivant face à la technique, les arts et les pratiques artistiques ainsi que la pédagogie.

Arezki Ferdjoukh
Arezki Ferdjoukh

Chargé de la communication et des relations avec la presse

Ancien élève de l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Lille, diplômé de droit et sciences politiques (Université de Lille II), Arezki FERDJOUKH est chef de service à la Caisse des Dépôts et Consignations.

Il intervient également au sein de la Classe Préparatoire Intégrée de l’IRA de Lille, pour la préparation aux épreuves du concours externe.

L'ÉQUIPE SCIENTIFIQUE

Johanne Saison
Johanne Saison

Vice-présidente universitaire

Professeur des universités à l’Université de Lille, Référent déontologue de l’Université de Lille.
Ses thèmes de recherche portent sur le droit de la santé, et plus particulièrement sur le service public de santé, sur les droits des patients et les régimes de responsabilité des acteurs de santé. Elle travaille également sur les problématiques de transparence dans le champ sanitaire. Elle a publié plusieurs articles sur les transformations de l’office du juge administratif et s’intéresse aux relations qu’il entretient avec l’administration active.

Matthieu Caron
Matthieu Caron

Directeur général

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Cachan, Matthieu Caron est agrégé d’économie et maître de conférences en droit public.
Il est l’auteur d’une thèse intitulée « L’autonomie organisationnelle du Gouvernement. Recherche sur le droit gouvernemental de la Ve République » (LGDJ, 2015).
Constitutionnaliste, il consacre ses recherches au gouvernement de la Cité par les institutions, les hommes, les idées et les politiques.
Ses travaux portent spécialement sur le droit gouvernemental, la transparence et la déontologie des responsables publics mais également sur la construction d’une analyse juridique de l’économie.

Jean-François Kerléo
Jean-François Kerléo

Directeur scientifique

Jean-François Kerléo est professeur agrégé de droit public à l’Université d’Aix-Marseille. Il est l’auteur d’une thèse sur la transparence en droit (publié chez Mare et Martin en 2016) et a rédigé de nombreux articles sur la déontologie de la vie publique et le droit constitutionnel. À côté de ses multiples responsabilités universitaires telles que Directeur adjoint du Centre de droit Constitutionnel de Lyon 3, Directeur du Diplôme Universitaire Religion, liberté religieuse et laïcité et membre suppléant du Conseil national des Universités (section 02), il assure aujourd’hui la direction scientifique de l’Observatoire de l’éthique publique dont il est un des membres fondateurs.

Antoine Som

Secrétaire général

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégé d’économie et gestion et titulaire d’un diplôme d’études approfondies en droit de l’Union européenne et droit européen (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Antoine SOM est professeur de droit en classe préparatoire au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Rennes (département droit, économie, management) au Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux et membre depuis plusieurs années des jurys de différents concours de l’enseignement secondaire. Il a organisé avec ses étudiants de la promotion René Cassin le colloque L’éthique publique saisie par le droit. Début de combat ou fin de partie ?, le 30 mars 2018 au Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux.

Jean-Marie Massonnat
Jean-Marie Massonnat

Trésorier

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, agrégé d’économie et gestion et titulaire d’un Master en gestion (évaluation stratégique des systèmes et des organisations ; Université Paris II Panthéon-Assas) et d’un Master en droit (droit européen ; Université Rennes I), Jean-Marie MASSONNAT est professeur de droit en classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée Bessières de Paris. Il exerce à ce titre depuis plusieurs années des missions d’enseignement, de formation, d’édition et a été membre de différents jurys de concours de l’enseignement secondaire. Ses principaux centres d’intérêts et de travail concernent le droit, l’économie, la question du vivant face à la technique, les arts et les pratiques artistiques ainsi que la pédagogie.

Nicolas Kaciaf

Nicolas Kaciaf est maitre de conférences en science politique à l’IEP de Lille. Ses recherches portent principalement sur la sociologie du journalisme, des médias et de la communication.

En parallèle de ses multiples responsabilités administratives et pédagogiques, il est aussi l’auteur de nombreux articles et ouvrages. Nicolas Kaciaf assure aujourd’hui la responsabilité de la chaire Journalisme d’investigation.

Mathias Amilhat

Mathias Amilhat est maitre de conférences en droit public à l’Université de Lille et membre du Centre de recherche « Droits et perspectives du droit ». Depuis sa thèse il consacre ses recherches à l’influence du droit de l’Union européenne sur la notion de contrat administratif, et plus généralement aux contrats, notamment les marchés publics. En parallèle de ses responsabilités universitaires, Mathias Amilhat est l’auteur de nombreux articles dans diverses revues spécialisées. Il est aujourd’hui responsable de la chaire Contrats et marchés publics des collectivités territoriales au sein de l’Observatoire de l’éthique publique.

 

Vincent Dussart
Fabien Foucaud

Fabien Foucaud est doctorant en droit public à l’Université de Toulouse, rattaché à l’Institut Maurice Hauriou, et enseigne actuellement le droit à l’Université catholique de Lille.

Ses recherches portent principalement sur la relation entre les concepts de « République » et de « vie privée ». Il assure aujourd’hui la responsabilité de la chaire Vie privée des responsables publics.

Lucie Sponchiado
Lucie Sponchiado
Béatrice Guillemont
Béatrice Guillemont

Béatrice Guillemont est doctorante en droit public et droit privé au Centre de Droit des Affaires (CDA) de l’Université Toulouse Capitole et au Centre d’Études et de Recherches Comparatives sur les Constitutions, les Libertés et l’État (CERCCLE) de l’Université de Bordeaux. Elle travaille sous la direction de Corinne Mascala, Professeur agrégé de droit privé et sciences criminelles, Présidente de l’Université Toulouse Capitole, et Ferdinand Mélin-Soucramanien, Professeur agrégé de droit public, directeur du CERCCLE et ancien Déontologue de l’Assemblée nationale.

Ses travaux portent sur la probité et la corruption des élus et des responsables publics, sur la transparence, la déontologie et les valeurs de la République.
Intervenante dans le cadre de séminaires portant sur de nombreux sujets, Béatrice Guillemont a aussi rédigé plusieurs articles disponibles sur le site de l’Observatoire de l’éthique publique.

En parallèle de ses responsabilités universitaires, elle est aujourd’hui responsable de la Chaire Probité des responsables publics et coresponsable de la Chaire Juge judiciaire de l’Observatoire.

Jean-Michel Eymeri-Douzans
Hervé Gremen
Antoine Vauchez
Antoine Vauchez

Antoine Vauchez est Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre européen de sociologie et science politique (Université Paris 1 – Ehess). Ses travaux récents portent sur les transformations de l’Etat, de ses savoirs et de ses élites politiques et administratives sous l’effet de la mue libérale et européenne qu’il a traversée au cours des deux dernières décennies. Il a enquêté sur les transformations des relations entre sphères public et privé et sur le rôle que jouent dans ce cadre les grands corps, les agences de régulation et les cabinets d’avocats d’affaires. Il a récemment publié Démocratiser l’Europe (Seuil, 2014) et Sphère publique, intérêts privés. Enquête sur un grand brouillage (Presses de Sciences Po, 2017).

Sofia Wickberg
Sofia Wickberg

Sofia Wickberg est doctorante en science politique, spécialité sociologie politique comparée, au Centre d’études européennes (CEE) de Sciences Po Paris où elle travaille sous la direction de Colin Hay et de Marc Lazar sur la construction de la corruption politique comme problème public en Europe occidentale et sur le transfert de politiques anti-corruption.

Sa thèse est intitulée: “Convergence et traduction des politiques de prévention de la corruption : l’exemple de l’intégrité parlementaire en France, en Suède et au Royaume-Uni”. Elle est également affiliée au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) de Sciences Po Paris et a co-fondé le réseau interdisciplinaire de jeunes chercheurs sur la corruption ICRNetwork.

Elle a occupé plusieurs postes au sein du département de recherche de l’organisation non gouvernementale Transparency International à Berlin et travaille régulièrement avec des organisations internationales spécialisées.

Emmanuel Aubin

Agrégé de droit public, Professeur à la Faculté de droit et des sciences sociales de l’Université de Poitiers
Vice-Président Relation sociale, Affaires Juridiques et Ethique de l’Université de Poitiers.
Depuis le 1er mai, parallèlement à ses fonctions universitaires, E. AUBIN est référent-déontologue dans la fonction publique territoriale (pour les centres de gestion 17 et 86)

Romain Rambaud
Romain Rambaud

Romain Rambaud est professeur de droit public à l’Université Grenoble-Alpes. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés au droit électoral et de nombreux articles, publiés notamment dans la revue Actualité juridique de droit administratif (AJDA, Dalloz), pour laquelle il est responsable de la rubrique de droit électoral. Il a également fondé le blog du droit électoral sur LeMonde.fr, blog collectif consacré au suivi de l’actualit

Thibault Tellier
Thibault Tellier

Professeur d’histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Rennes depuis 2015, il est chercheur associé à la Chaire « Territoires et mutations de l’action publique ».

Ses travaux portent sur l’histoire des territoires français ainsi que sur la politique de la ville. Responsable pédagogique de la formation continue « Hautes Études Régionales » (IEP de Lille), il est aussi adjoint au maire à Roncq (59) en charge de l’action éducative.

Pauline Türk

Pauline Türk est Professeur de droit public, en poste à Nice depuis 2015.
Membre de jury de concours, elle est l’auteur de nombreux ouvrages et publications en droit constitutionnel, ses recherches portant notamment sur les institutions de la Ve République, le droit parlementaire, les effets de l’internationalisation du droit constitutionnel et les conséquences de la révolution numérique sur le droit constitutionnel.

elise untermayer kerleo
Elise Untermaier-Kerléo

Maître de conférences de droit public à l’Université Jean Moulin Lyon 3, Élise Untermaier-Kerléo est référent déontologue du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon (CDG 69). Elle publie régulièrement des études sur le fonctionnement de l’administration et la déontologie publique et assure des formations destinées aux agents publics et aux étudiants sur ces thèmes.

Eric Phelippeau

Professeur de science politique, Université Paris Nanterre
Co-responsable du département de science politique et directeur du M2 Gestion des collectivités territoriales
Membre de l’Institut des sciences sociales du politique (UMR 7220 CNRS), du CA de l’Association française de science politique et du RC20 Political Finance and Political Corruption de l’International political science association

Olivier COSTA
Olivier Costa

Olivier Costa est Directeur de recherche CNRS au Centre Émile Durkheim (Sciences Po Bordeaux) et Directeur du Département d’études politiques et de gouvernance européennes au Collège d’Europe (Bruges). Il codirige le Centre d’Excellence européen Jean Monnet d’Aquitaine. Ses travaux portent sur les institutions et politiques de l’Union, et sur les parlements et leurs membres. Il est l’auteur de 8 livres et a dirigé une vingtaine d’ouvrages collectifs et numéros spéciaux de revues. Il a publié dans les revues suivantes : Journal of European Public Policy, West European Politics, Journal of European Integration, Journal of Legislative Studies, Representation, Revue Française de Science Politique, Politique européenne, Revue internationale de politique comparée.

Mathieu Disant
Mathieu Disant

Agrégé des Facultés de droit, Professeur à l’Université Lyon Saint-Etienne (Jean Monnet), Mathieu Disant est Directeur du CERCRID, UMR CNRS 5137.

Docteur en droit puis HDR de l’Université Lille 2, Diplômé de l’Académie internationale de droit constitutionnel, il a occupé précédemment les fonctions de Maître de conférences à l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris I Panthéon-Sorbonne). (suite…)

Elsa Forey
Elsa Forey

Elsa Forey est professeur de droit public à l’Université de Bourgogne et membre du credespo (centre de recherche en droit et science politique) dont elle co-dirige l’axe “Institutions” depuis 2015.

Elle mène l’essentiel de ses recherches sur la laïcité et sur la transparence de la vie politique à laquelle elle a consacré deux colloques: La transparence en politique (co-dir. avec N. Droin), Institut universitaire Varenne, 2014; Financement et moralisation de la vie politique (co.-dir. avec A. Granero et A. Meyer), Institut universtaire Varenne, 2018.

Abel François
Abel François

Professeur en science économique à l’Université de Lille, membre du LEM (UMR 9221), et chercheur affilié au Laboratoire Interdisciplinaire d’Évaluation des Politiques Publiques.
Ses thèmes de recherche portent sur le financement de la vie politique, les finances publiques et l’économie politique des opinions. Ses travaux adoptent principalement une démarche empirique et traitent des interactions entre les dimensions politique et économique. Ils ont donné lieu à de nombreuses publications dans des revues à comité de lecture, notamment American Journal of Political Science, Public Choice, Journal of European Public Policy, French Politics, West European Politics, Revue Française de Science Politique et la Revue Française de Sociologie.
Il a récemment publié Le financement de la vie politique, chez Armand Colin.

Julien Icard
Julien Icard

Normalien (2002)
Agrégé d’économie et de gestion (2005)
Agrégé de droit privé et des sciences criminelles (2013)
Professeur des Universités (Université de Valenciennes depuis 2013)

Rémi Lefebvre
Rémi Lefebvre

Professeur de sciences politiques à l’université de Lille, Chercheur au CERAPS (Centre d’Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales, UMR 8026-CNRS), Rémi Lefebvre est spécialiste des partis politiques, du pouvoir local et de la démocratie participative.

Elina Lemaire
Elina Lemaire

Elina Lemaire est constitutionnaliste, maître de conférences à l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Ses travaux portent principalement sur l’histoire du régime parlementaire en France, et sur le droit constitutionnel institutionnel de la Ve République.

François Benchendikh

François Benchendikh est maître de conférences HDR en droit public et directeur adjoint et directeur des études à Sciences Po Lille. Il est responsable de la spécialité Affaires publiques et gestion des biens communs.

Ses travaux portent sur le droit des collectivités décentralisées, le droit de l’urbanisme et le droit des contrats publics.
Il est chercheur au CERAPS UMR 8026 CNRS.

Aurore Granero

Maitre de conférences à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté depuis le 1er septembre 2013 avec pour axes de recherche privilégiés le droit des collectivités territoriales et le droit électoral
Membre du CREDESPO (Centre de recherche et d’étude en droit et science politique)
Membre du GRALE (Groupement de recherche sur l’administration locale en Europe)

L'ÉQUIPE PARLEMENTAIRE

René Dosière
René Dosière

Président

Ancien membre du parti socialiste et membre honoraire du Parlement, René Dosière est le président de l’Observatoire de l’éthique publique depuis janvier 2018. Il est connu pour son travail de contrôle parlementaire du train de vie des pouvoirs publics et plus particulièrement de la présidence de la République.

Laurianne Rossi
Laurianne Rossi

Vice-présidente parlementaire

Députée (LaREM) des Hauts-de-Seine (Bagneux, Malakoff, Montrouge) depuis 2017, Laurianne Rossi est également Questeure de l’Assemblée nationale et membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire.

Diplômée en sciences politiques et droit public (IEP d’Aix-en-Provence et Université Paris 1-Sorbonne), Laurianne Rossi est particulièrement impliquée sur les questions institutionnelles ainsi que sur les enjeux de mobilité, d’égalité territoriale et de politique de la ville. Cadre d’entreprise jusqu’à son élection, Laurianne Rossi était référente départementale du mouvement En Marche! dans les Hauts-de-Seine de septembre 2016 à juin 2017, également membre de l’association Anticor et du Mouvement Européen.

Elle œuvre activement, en tant que Questeure et membre du Bureau de l’Assemblée nationale, en faveur d’une modernisation des institutions et des pratiques politiques, pour plus d’efficacité, de transparence et d’éthique.

Cécile Untermaier
Cécile Untermaier

Secrétaire générale de préfecture de profession, Cécile Untermaier est la députée de la 4ème circonscription de Saône-et-Loire depuis 2012.

Mme Untermaier a consacré une grande partie de son travail parlementaire à la rénovation de la vie politique. Après avoir été membre de la mission Bartolone-Winock sur l’avenir des institutions (2015), elle a été nommée présidente du groupe de travail de Rugy sur “la démocratie numérique et les nouvelles firmes de participation citoyenne” (2017). Mme Untermaier est surtout connue pour être l’une des premières parlementaires à avoir mis en place dans sa circonscription des Ateliers législatifs citoyens. Grand défenderesse du non cumul des mandats, elle a livré l’état de ses réflexions constitutionnelles dans un ouvrage consacré au Parlement du futur co-écrit avec le professeur Jean-François Kerléo et paru aux éditions Michalon (2016).

Jean-Christophe Lagarde
Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde est né le 24 octobre 1967 à Châtellerault (Vienne).

Il milite dès 1987 pour la campagne présidentielle de Raymond Barre et est élu conseiller municipal d’opposition à Drancy en 1989 sur une liste d’union UDF/RPR.
En 2001, à seulement 33 ans, il remporte dès le premier tour les élections municipales de la ville de Drancy. Depuis, son mandat de maire a été renouvelé deux fois, en 2008 et 2014, en raison des règles du non-cumul, il cesse ses fonctions de maire en septembre 2017.

Un an plus tard, il est élu Député de la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis (Bobigny-Drancy-le Bourget), circonscription communiste depuis l’avant-guerre. Il sera réélu au même poste en 2007 en 2012 et en 2017.

Il est membre de la commission Défense et des Forces Armées à l’Assemblée Nationale et est Co-Président du Groupe UDI Agir et Indépendants.
Lorsqu’en 2006, il est élu par l’ensemble des députés de son groupe UDF, Jean-Christophe Lagarde devient le plus jeune vice-président de l’Assemblée nationale. Il occupera à nouveau cette fonction en 2010.
Porte-Parole de la campagne de François Bayrou pour l’élection présidentielle en 2007, il occupera ensuite la fonction de Président exécutif du Nouveau Centre en 2008. Jean-Christophe Lagarde se retire de la formation centriste en 2012, et crée un nouveau parti de centre-droit, Force Européenne Démocrate (dont il est aujourd’hui Président d’honneur), afin de permettre la fondation de l’Union des Démocrates Indépendants en 2012.

Membre fondateur de sa famille politique, Jean-Christophe Lagarde est de ceux qui décident de créer, autour de Jean-Louis Borloo, le groupe UDI à l’Assemblée nationale au lendemain des élections législatives de 2012.
Successivement Secrétaire général du parti, puis Porte-parole du groupe à l’Assemblée nationale, Jean-Christophe Lagarde est devenu Président de l’UDI le 13 novembre 2014 à la suite du retrait de Jean-Louis Borloo et a été réélu à ce même poste en mars 2018.

Il est l’auteur du livre Les hypocrisies françaises – Le Cherche midi 2008

André Vallini
André Vallini

André Vallini est avocat.
Sénateur de l’Isère depuis 2011, il est membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense. Maire de Tullins-Fures en Isère entre 1986 et 2001, il fut aussi conseiller régional de la Région Rhône Alpes de 1986 à 1997, député de 1997 à 2012 et président du Conseil général de l’Isère, de 2001 à 2014 dont il est toujours membre comme conseiller départemental. En avril 2014, il entre au Gouvernement comme Secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale puis devient successivement Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie et Secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement. Spécialiste des questions institutionnelles et de justice, il fut notamment président de la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire d’Outreau en 2005/2006, membre du Comité Balladur sur la réforme des collectivités locales en 2008. De 2002 à 2011, il fut membre de la Haute Cour de Justice puis de la Cour de Justice de la République et depuis avril 2018, il est Vice-Président de la Commission d’enquête sénatoriale sur les mutations de la Haute fonction publique d’Etat et leurs conséquences sur le fonctionnement des institutions de la République.

Charles de Courson
Charles de Courson

Député de la Marne depuis 1993, Charles de Courson est vice-président de la commission des Finances. Maire de Vanault-les-Dames entre 1986 et 2017, il fut par ailleurs vice-président du conseil départemental de la Marne entre 1988 et 2017 ainsi que président de la communauté de communes des Côtes de Champagne et Saulx. Ancien conseiller référendaire à la Cour des comptes, Charles de Courson est également président de la Caisse mutuelle marnaise d’assurances. Il a été haut fonctionnaire au sein de la direction du budget et juge suppléant de la Cour de justice de la République de 1997 à 2002 puis à partir de 2017

Ses activités en faveur de la transparence de la vie publique les plus marquantes ou les plus récentes sont les suivantes :

Président de la Commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac
Engagé depuis de nombreuses années pour la suppression du verrou de Bercy (amendements récents à l’été 2017 lors des projets de loi pour la confiance dans la vie politique ; il avait beaucoup travaillé sur ces textes sur différents sujets).
Question écrite n° 7365 concernant la réciprocité d’échanges d’informations dans le cadre de l’accord fiscal franco-américain.

Christine Pires-Beaune
Christine Pires-Beaune

Christine Pires-Beaune est née en 1964 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. Comptable de formation (DUT Finances Publiques), elle a d’abord exercé dans le privé avant d’occuper différents postes dans la fonction publique territoriale (syndicat intercommunal, conseil général, conseil régional), jusqu’à devenir Directrice des Finances, puis Directrice générale des services de la ville de la commune de Riom.

Elue Conseillère municipale de Volvic en 2008, elle est élue Députée de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme en juin 2012. Elle devient alors membre de la commission des finances et, à ce titre, rapporteure spécial de la mission « Relations avec les collectivités territoriales » jusqu’en juin 2017.

Missionnée en 2015 par le Premier ministre, elle a notamment rédigé un rapport remarqué proposant une réforme totale de la dotation globale de fonctionnement (DGF) des collectivités locales afin de la rendre équitable et transparente.

Lors des élections municipales de 2014, elle est élue Conseillère municipale de Ménétrol.

Réélue Députée en juin 2017, elle est toujours membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Jean-Pierre Sueur
Jean-Pierre Sueur

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, Agrégé de l’Université, Docteur de troisième cycle en linguistique.

Avant d’enseigner à l’université d’Orléans, il fut professeur de lettres au lycée de jeunes filles de Carthage (Tunisie) en qualité de Volontaire du Service National Actif (1971-1972), puis Assistant en linguistique française à l’Université de Tunis (1972-1973).

Elu Député du Loiret en 1981, Jean-Pierre SUEUR a été réélu en 1986 et en 1988. Jean-Pierre SUEUR a été Maire d’ORLEANS de 1989 à 2001.

Il a été Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, chargé des Collectivités Locales de mai 1991 à fin mars 1993.

Il a été élu Sénateur du Loiret le 23 septembre 2001, réélu en septembre 2011 et septembre 2017. Il est Vice-Président de la Commission des Lois.
Auteur de nombreuses publications, rapports au gouvernement et rapports parlementaires.
Il est président du groupe d’amitié France-Tunisie du Sénat.

À PROPOS DE NOUS